English   Română   Español   Français   Deutsch  

getamap.net

Afrique

Oceanie

Asie

Amerique du Nord

Europe

Amerique du Sud

L'Antarctique

Recherchez: 



Divisions Administratives (GPS Cartes)

Géographie

Population et société

Gouvernement

Economie

Communications

Transport

Militaire


Les italiens a supplanté les Turcs Ottomans dans les environs de Tripoli en 1911 et ne pas renoncer à leur mainmise jusqu'en 1943 lors de la défaite dans la seconde guerre mondiale. Libye puis transmis à l'administration de l'ONU et obtenu son indépendance en 1951. Suite à un coup d'État militaire de 1969, le colonel Muammar Abu Minyar al-Kadhafi a commencé à épouser son propre système politique, la troisième théorie universelle. Le système est une combinaison du socialisme et l'Islam provient en partie des pratiques tribales et devait être mis en place par le peuple libyen lui-même dans une forme unique de « démocratie directe ». Kadhafi a utilisé huile fonds durant les années 1970 et 1980 pour promouvoir son idéologie à l'extérieur de la Libye, soutenant des éléments subversifs et terroristes à l'étranger afin de hâter la fin du marxisme et du capitalisme. En outre, depuis 1973, engagés dans des opérations militaires dans le bande de Nord du Tchad d'Aozou - pour avoir accès aux ressources minérales et d'utiliser comme base de l'influence dans la vie politique tchadienne - mais il a dû rebrousser chemin en 1987. Les sanctions de l'ONU en 1992 isolé Kadhafi politiquement après la downing du Pan Am Flight 103 au-dessus de Lockerbie, en Écosse. Durant les années 1990, m. Kadhafi a commencé à reconstruire ses relations avec l'Europe. Sanctions de l'ONU ont été suspendues en avril 1999 et enfin levées en septembre 2003 après que la Libye a accepté la responsabilité de l'attentat de Lockerbie. En décembre 2003, la Libye a annoncé qu'il avait décidé de révéler et de mettre fin à ses programmes de développement d'armes de destruction massive et de renoncer au terrorisme. Kadhafi a fait de grands pas dans la normalisation des relations avec les pays occidentaux. Les États-Unis a annulé la désignation de la Libye comme un commanditaire de l'état du terrorisme en juin 2006. En août 2008, les Etats-Unis et la Libye ont signé une entente de règlement de revendications globales bilatéraux d'indemniser les requérants dans les deux pays qui affirment avoir des blessures ou la mort aux mains de l'autre pays, y compris l'attentat de Lockerbie, le bombardement de disco LaBelle et le bombardement de UTA 772. En octobre 2008, le gouvernement américain a reçu 1,5 milliards $ aux termes du contrat qu'il distribuait aux prestataires nationaux nous et ainsi efficacement normalisé ses relations bilatérales avec la Libye. Les deux pays ensuite échangé des ambassadeurs pour la première fois depuis 1973 en janvier 2009. La Libye en mai 2010 a été élue à son premier siège de trois ans sur le Conseil des droits de l'homme, provoquant des protestations de la part les militants des organisations et des droits de l'homme non gouvernementales internationales. Troubles qui ont commencé dans plusieurs pays d'Afrique du Nord et l'est près à la fin décembre 2010, répartis dans plusieurs villes libyennes, au début de 2011. En mars 2011, un Conseil National transitoire (TNC) a été formé à Benghazi, avec l'objectif déclaré de renverser le régime de Kadhafi et de guider le pays vers la démocratie. En réponse à la dure répression militaire de Kadhafi manifestants, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté résolution 1973, qui a exigé un cessez-le-feu immédiat et autorise la communauté internationale à mettre en place une zone d'exclusion aérienne sur la Libye. Après plusieurs mois de combats de see-saw, anti-QADHAFI forces en août 2011 a capturé la capitale, Tripoli. A la mi-septembre, l'Assemblée générale des Nations Unies a voté à reconnaître le CNT comme l'organe directeur intérimaire légitime de la Libye. Le CNC le 23 octobre a officiellement déclaré le pays libéré suite à la défaite de la dernier bastion Pro-kadhafie reste et la mort de Kadhafi et de plans de transition vers les élections, la formation d'une constitution et un nouveau gouvernement.


Advertisements:

Advertisements Advertisements



Economy

Economy - overview
L'économie libyenne dépend principalement des revenus provenant des hydrocarbures, qui contribuent à environ 95 % des recettes d'exportation, 65 % du PIB et 80 % des recettes publiques. Recettes substantielles du secteur de l'énergie, couplé avec une petite population donnent la Libye un des PIB par habitant est plus élevé en Afrique, mais peu de ces revenus a coulé pour les ordres inférieurs de la société. La Libye au cours des cinq dernières années a fait des progrès sur la réforme économique dans le cadre d'une campagne plus large à la réintégration du pays dans le giron international. Cet effort a ramassé la vapeur après que les sanctions de l'ONU ont été levées en septembre 2003, et après que la Libye a annoncé en décembre 2003 qu'il abandonnerait les programmes visant à construire des armes de destruction massive. Le processus de la levée des sanctions unilatérales américaines a débuté au printemps 2004 ; toutes les sanctions ont été supprimées en juin 2006, aidant la Libye attirer le plus grand investissement étranger direct, en particulier dans le secteur de l'énergie. Jamahiriya pétrolière et gazière, licences tours a attiré grand intérêt international, mais nouveaux tours sont probablement pas jusqu'à ce que la Libye établit un gouvernement plus permanent. La National Oil Corporation (NOC) a fixé comme objectif de presque doubler la production de pétrole à 3 millions de barils par jour d'ici 2012, mais l'objectif est peu probable que de respecter la date butoir. La Libye est confronté à un long chemin avant de libéraliser son économie principalement socialiste, mais la révolution augmente probablement la possibilité d'une activité entrepreneuriale et l'évolution d'une économie davantage axée sur le marché. Les secteurs des services et de construction, qui comptent pour environ 20 % du PIB, élargi au cours des cinq dernières années et pourraient devenir une plus grande part du PIB après que l'instabilité politique s'apaise. Les conditions climatiques et des sols pauvres limitent sévèrement la production agricole et la Libye importe environ 75 % de ses besoins alimentaires. Source d'eau pour l'agriculture primaire de la Libye reste le grand projet de fleuve artificiel, mais des ressources importantes seront nécessaires dans le dessalement pour répondre aux demandes croissantes de l'eau.

Gdp (purchasing power parity)
$37.97 billion (2011 est.)
$97.43 billion (2010 est.)
$95.02 billion (2009 est.)
Note
Les données sont en dollars US 2011

Gdp (official exchange rate)
$36.87 billion (2011 est.)

Gdp - real growth rate
NA% (2011 est.)
2.5% (2010 est.)
-0.1% (2009 est.)

Gdp - per capita (ppp)
$14,100 (2010 est.)
$14,900 (2010 est.)
Note 14 800 $ (estimation 2009)

Gdp - composition by sector
Agriculture 3.2%
Industry 49.5%
Services 47.3% (2011 est.)

Labor force
1.16 million (2011 est.)

Labor force - by occupation
Agriculture 17%
Industry 23%
Services 59% (2004 est.)

Unemployment rate
30% (2004 est.)

Population below poverty line
NA
Note
Environ un tiers des Libyens vivent à ou en dessous du seuil national de pauvreté

Household income or consumption by percentage share
Lowest 10% NA%
Highest 10% NA%

Investment (gross fixed)
2.8% of GDP (2011 est.)

Budget
Revenues $18.15 billion
Expenditures $32 billion (2011 est.)

Taxes and other revenues
49.2% of GDP (2011 est.)

Budget surplus (+) or deficit (-)
-37.6% of GDP (2011 est.)

Public debt
4.2% of GDP (2011 est.)
3.2% of GDP (2010 est.)

Inflation rate (consumer prices)
15.9% (2011 est.)
2.5% (2010 est.)

Central bank discount rate
9,52 % (31 Décembre 2010 est.)
3 % (31 Décembre 2009 est.)

Commercial bank prime lending rate
6% (31 December 2011 est.)
6% (31 December 2010 est.)

Stock of narrow money
$38.49 billion (31 December 2011 est.)
$31.95 billion (31 December 2010 est.)

Stock of broad money
$41.71 billion (31 December 2011 est.)
$35.96 billion (31 December 2010 est.)

Stock of domestic credit
$38.91 billion (31 December 2011 est.)
$45.6 billion (31 December 2010 est.)

Market value of publicly traded shares
$NA

Agriculture - products
Blé, orge, olives, dates, agrumes, légumes, arachides, graines de soja ; bovins

Industries
Pétrole, pétrochimie, aluminium, fer et acier, agro-alimentaire, textile, artisanat, ciment

Industrial production growth rate
2.7% (2010 est.)

Electricity - production
26.95 billion kWh (2008 est.)

Electricity - consumption
22.89 billion kWh (2008 est.)

Electricity - exports
117 million kWh (2008 est.)

Electricity - imports
48 million kWh (2008 est.)

Oil - production
1,789 millions de barils/jour (2010 est.)

Oil - consumption
289 000 barils/jour (2010 est.)

Oil - exports
1,58 millions de barils/jour (2010 est.)

Oil - imports
575.3 barils/jour (estimation 2009)

Oil - proved reserves
46.42 billion bbl (1 January 2011 est.)

Natural gas - production
15.9 billion cu m (2009 est.)

Natural gas - consumption
6.01 billion cu m (2009 est.)

Natural gas - exports
9.89 billion cu m (2009 est.)

Natural gas - imports
0 cu m (2011 est.)

Natural gas - proved reserves
1.548 trillion cu m (1 January 2011 est.)

Current account balance
$5.056 billion (2011 est.)
$16.8 billion (2010 est.)

Exports
$16.46 billion (2011 est.)
$48.94 billion (2010 est.)

Exports - commodities
Pétrole brut, produits pétroliers raffinés, gaz naturel, produits chimiques

Exports - partners
Italie 21,5 %, Allemagne 13,5 %, France 13,4 %, Chine 10,1 %, Espagne 4,9 %, Tunisie 4.6 %, Inde 4,3 % (2011)

Imports
$10.32 billion (2011 est.)
$24.56 billion (2010 est.)

Imports - commodities
Machines, produits semi-finis, nourriture, équipement de transport, les produits de consommation

Imports - partners
Egypte 15,5 %, Tunisie 11,9 %, Turquie 8,1 %, Chine 7,8 %, Italie 7,5 %, Syrie 4.6 %, France 4,4 %, Allemagne 4,3 % (2011)

Reserves of foreign exchange and gold
$100.3 billion (31 December 2011 est.)
$99.84 billion (31 December 2010 est.)

Debt - external
$4.774 billion (31 December 2011 est.)
$6.375 billion (31 December 2010 est.)

Stock of direct foreign investment - at home
$16.13 billion (31 December 2011 est.)
$16.04 billion (31 December 2010 est.)

Stock of direct foreign investment - abroad
$16.78 billion (31 December 2011 est.)
$16.64 billion (31 December 2010 est.)

Exchange rates
Libyan dinars (LYD) per US dollar -
1.2241 (2011 est.)
1.2668 (2010 est.)
1.2535 (2009)
1.2112 (2008)
1.2604 (2007)

Fiscal year
Année civile


Commentaires

--- Il n'y a aucun commentaire ---


Ajouter un commentaire:



Vous devez vous connecter pour ajouter un commentaire!

 

Advertisement


Login

Nom d'utilisateur:
Mot de passe:

Register

Mot de passe oublié ?

Libye (Tripoli):


Points GPS de Libye (Tripoli)


Sahara Libya (general)


Wadi Al Mukayhin Libya (general)



`ammar Libya (general)





viewweather.com sv.ViewWeather.com
fr.ViewWeather.com
da.ViewWeather.com
de.ViewWeather.com
es.ViewWeather.com
www.carpati.org
www.searchromania.net
www.cdtracks.org
es.getamap.org
fr.getamap.org
de.getamap.org
nl.getamap.org
da.getamap.org
www.getamap.org
Liens
Conditions d'utilisation
Politique de confidentialité

# 0.0229 sec 

contact AT getamap.net

© 2006 - 2022  https://fr.getamap.net/